BOUBACAR CAMARA «REMODELE» LE RAPPORT ITIE

BOUBACAR CAMARA «REMODELE» LE RAPPORT ITIE

Boubacar Camara, leader de la Génération Y et ancien patron des douanes sénégalaises, est formel : il n’y a pas de transparence dans la gestion de nos ressources naturelles contrairement à ce dit le rapport de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie). Pour Boubacar Camara, ledit rapport participe à manipuler les Sénégalais au même titre que la déclaration de patrimoine de Macky Sall. Il était l’invité hier, dimanche, du « Grand Jury » de la Rfm.

Le rapport de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie), révélant le classement du Sénégal à la première place africaine en ce qui concerne les progrès satisfaisants en termes de gestion des ressources naturelles, est une « pure manipulation ». C’est du moins ce que pense Boubacar Camara, ancien Directeur général des Douanes sénégalaises et leader du mouvement « Jengu» (révolte). Invité de l’émission Grand jury de la Rfm, celui qui postule à la magistrature suprême en 2019 a tiré à boulets rouges sur le rapport relayé par l’ancien ministre des Affaires étrangères et actuel patron du Comité national Itie du Sénégal, Mankeur Ndiaye.

Pour Boubacar Camara, ce rapport est tout simplement de la poudre aux yeux. « Ca fait partie des manipulations qu’on fait croire aux gens. Ici, au Sénégal, on a vu des gens qui se lèvent et qui ne travaillent pas et qui te mettent des immeubles à 300 millions de francs Cfa. Parce que tout simplement, ils font de la politique », a indiqué M. Camara. Poursuivant dans sa diatribe contre le pouvoir de Macky Sall, il dira : « Les marchés publics sont confiés à des affairistes qui sont sponsorisés. Toutes les ressources du Sénégal doivent être aliénées dans des conditions de transparence, à travers une procédure d’information et par le biais de l’Assemblée nationale ».

Dans la foulée, l’ancien boss des douanes sénégalaises a plaidé pour que que tout le monde soit informé de la manière dont les ressources sont aliénées. Il indiquera également que toutes les autorités doivent utiliser les ressources halieutiques, gazières pour financer les infrastructures structurantes au lieu d’aller emprunter de l’argent. « Tout ce qu’on gagne et qui vient de notre sous-sol, de notre sol et de notre mer doit servir à réaliser nos infrastructures. Donc, on va réaliser sans endettement. Cela doit servir également à avoir une autonomie énergétique qui permette l’industrialisation pour pouvoir transformer ».

Quid de la déclaration de patrimoine du chef de l’Etat ? Là, Boubacar Camara s’est voulu ferme : « C’est incroyable et même inadmissible pour Macky Sall de parler de 8 milliards de patrimoine, dans un pays aussi pauvre que le nôtre ». Postulant par ailleurs que « de 1960 à nos jours, le Sénégal n’a connu que des échecs », Boubacar Camara a tenu à faire savoir qu’il avait les solutions face à tous ces manquements s’il est élu président. Quant à son rapport supposé avec Karim Wade dont il serait la roue de secours, Boubacar Camara qui a assumé sa collaboration avec l’ancien ministre d’État a dégagé en touche. «Je n’ai aucune relation politique avec Karim Wade… Mon passage à ce ministère qui était composé de cinq mille agents m’a permis de renforcer mes capacités dans plusieurs domaines et j’en garde l’excellent souvenir de femmes et d’hommes dévoués au service public».

Source : Sud Online

Leave a comment