Auteur : jengu_edit

INVESTITURE DE LA COALITION FIPPU: Tout Sur Le Discours de Boubacar Camara

INVESTITURE DE LA COALITION FIPPU: Tout Sur Le Discours de Boubacar Camara

« Durant ma vie, en fonction des facettes que j’ai eu à incarner, je n’ai cessé de faire l’objet d’appellations tout aussi diverses. De Boubacar à Consultant, en passant par soldat, juriste, inspecteur, maitre…aujourd’hui, l’on m’interpelle en m’appelant candidat. Voilà un titre qui sera sans nul doute suivi de président de la république puis, après l’exercice de mes fonctions, d’ancien chef d’état. »

Ces propos ont servi de « préambule » au candidat de la coalition Fippu pour entamer un discours des plus ovationnés, et face à une foule immense venue des 14 régions du pays.  Nous sommes au terrain du quartier Hlm patte d’oie, vers les coups de 20 heures. Accueillit en grandes pompes par la population de Grand Yoff, fanfare et ambiance à l’honneur, Boubacar Camara à relever le défi de l’innovation. Vêtu de blanc, comme pour revendiquer une notoriété loin d’être entachée par les vicissitudes de l’administration sénégalaise, le personnage, dont l’allure et la posture rappellent la rigueur des soldats, le verbe l’éloquence des juristes, la communication verbale la démarche des consultants-il est tout ceci à la fois-, poursuit : « Je compte, à la fin d’un règne durant lequel je remuerai ciel et terre pour instaurer l’équilibre dans ce pays, je voudrai me promener aussi bien dans les coins et recoins que les bleds les plus reculés la tête haute, contemplant des infrastructures qui feront du Sénégal l’un des plus beaux et des plus distingués du continent africain. »

Usant de mots qui dénoncent les maux les plus profonds de ce pays, Boubacar Camara n’épargne nullement les marchands d’illusions, dont l’action est si dangereuse qu’il le désigne par l’expression wolof « toufe kaani ». Pour lui, le seul vocable qui vaille a pour nom RESPECT. Et un groupe de jeunes, debout derrière lui, de soulever des pancartes sur lesquels est mentionné ce mot, en rouge et blanc…Noire comme la neutralité dans laquelle ce mot doit s’inscrire, et rouge comme pour mieux le faire voir, et rappeler à la conscience collective l’urgence qu’il y’a à faire sonner le glas. Les conditions précaires dans lesquelles sévissent les femmes sénégalaises n’ont pas été laissées en reste. Il s’y ajoute une politique de jeunesse, une politique culturelle, une politique sportive, un regard tourné vers les sénégalais de la diaspora, un focus sur les artisans, les coiffeurs, les cordonniers, les enseignants, les marchands ambulants, les cireurs de chaussures, les chauffeurs…

Quant à la situation liée à la gestion des ressources de ce pays, l’heure est, selon Boubacar Camara, à l’identification du mal. « S’agit-il d’une négligence coupable, liée au désintéressement ou tout simplement inadmissible ? », s’interroge le leader, soucieux de l’avenir de son pays. L’ambition de l’homme s’inspire de cinq (5) grands axes, notamment l’adaptation des mesures liées à la constitution aux décisions prises durant les assises nationales, l’accès à tous à l’éducation, la gratuité des médicaments les plus prisés en termes de soins, la dépolitisation de l’administration publique et la réalisation de réformes économiques. Pour lui, « il ne s’agit pas seulement de faire partir l’actuel président de la république, il faut surtout faire suivre ce geste du fait de poser un acte concret qui puisse faire changer ce pays. »

Maam Cheikh

Source: Senpresse.Com                    

 

 

La coalition FIPPU investit le candidat Boubacar CAMARA

La coalition FIPPU investit le candidat Boubacar CAMARA

 

La coalition FIPPU pour l’alternative citoyenne a investi leur candidat Boubacar Camara ce samedi 22 décembre au terrain HLM PATTE D’OIE de GRAND YOFF. Plusieurs autorités et des délégations sont venues soutenir le candidat de la coalition FIPPU dans son programme.

Le candidat de la coalition FIPPU a brillé de mil feux hier lors de son investiture. Des délégations et des autorités venues de partout se sont mobilisés pour marquer leur soutient et dire oui au candidat Boubacar CAMARA. Dans son discours, le candidat en a profité pour prêter serment et sur ce-il : « aujourd’hui nous avions organisé la convention d’investiture de la coalition FIPPU. C’est la dernière étape d’un processus de désignation d’un candidat. Après l’élaboration d’un critère, nous sommes passés devant un comité de sélection et après la sélection, un jury d’honneur composé des membres des différentes régions a validé ce choix, le directoire l’a confirmé. » D’où cette investiture qui selon le candidat est d’une importance afin de dérouler leur programme aux citoyens sénégalais. Il ajoute à ce sujet « au final c’était de prêter serment devant les membres de la convention de la coalition FIPPU pour les dire que les engagements que nous avons pris dans notre programme nous les respecterons »

Selon Boubacar CAMARA, la coalition FIPPU dispose d’une approche, un programme élaboré et accepté, une équipe, un conseil national d’orientation stratégique, une délégation exécutive permanente et un candidat et affirme : « ce candidat doit rassurer ses partisans en leur disant qu’il va respecter les règles. L’une des règles c’est justement de faire un mandat de redressement de 2019 à 2024, de prendre les mesures structurelles qu’il faut pour une constitution solide qui ne sera plus manipulé pour prendre les mesures économiques pour faire une transformation structurelle de notre pays ». D’après ses propos, il assimile le bilan de redressement à un seul mandat et parle d’un peuple qui souffle d’ignorance à l’exemple de 500.000 milles jeunes qui ne vont pas à l’école selon lui, de chômage qui touche les jeunes.

Pour le candidat de la coalition FIPPU, des solutions s’imposent face à ses problèmes dont souffre le pays. Parmi ses solutions, il cite l’éducation gratuite pour l’ensemble des sénégalais « nous tirerons  les ressources de l’exportation de nos ressources naturelles, nous mettrons un fond d’investissement pour gérer l’éducation et le jeune va rembourser à la fin de sa scolarité »,sur le plan de la santé, il parle des médicaments gratuits pour toutes les maladies essentielles qui concernent les maladies qui atteignent les personnes les plus démunis, une série de polyclinique dans toutes les grandes communes et des hôpitaux ambulatoires pour faire le tour des régions. L’instruction civique qui constitue un des piliers fondamentaux pour le sens de la cohésion nationale, les valeurs dont figure le respect, des mesures seront également prises selon Boubacar CAMARA pour sécuriser le pays, les biens et enfin changer le moteur de la croissance en mettant beaucoup d’argent dans l’agriculture, dans la pêche, dans l’élevage, dans l’artisanat et la culture.

DIEYNABA AGNE

Source: www.infodujour.sn

BRADAGE DES RESSOURCES NATURELLES ET AUTRES MANIPULATIONS: Boubacar Camara promet des solutions

BRADAGE DES RESSOURCES NATURELLES ET AUTRES MANIPULATIONS: Boubacar Camara promet des ...

Le candidat de Fippu Alternative Citoyenne, Boubacar Camara, après avoir procédé ce samedi à la prestation de serment lors du congrès d’investiture de la coalition qu’il dirige, a décidé d’apporter des solutions aux maux dont souffre la population une fois élu au soir du 24 février 2019. Toutefois, il a décidé de commencer à mettre de l’ordre sur les ressources minières et énergiques dont le bradage suscite beaucoup d’inquiétudes.

 

Après la promesse d’une pluie de milliards du Groupe consultatif de Paris dont le camp au pouvoir continue de crier victoire alors que rien n’est encore réalisé, le président de la coalition « Fippu Alternative Citoyenne », Boubacar Camara pour ne pas le nommer, a tiré à boulets rouges sur Macky Sall et ses partisans. « Lorsque j’entends les autorités gouvernementales se glorifier et esquisser des pas de danse pour fêter une promesse de prêt de bailleurs de fonds, aux conditions non encore définies et à rembourser avec intérêts par les générations futures, et se lancer dans une vaste opération de ventes d’illusions, c’est inquiétant », a déclaré le candidat de Fippu Alternative. Avant d’ajouter : « Lorsque les injures sifflent quotidiennement dans nos oreilles et polluent les réseaux sociaux et que les édifices publics se transforment en champ de bataille entre camps politiques rivaux, encore et toujours, le même mot habite mon esprit. Pour lui, «Il est donc impératif de chasser les démons de la division ethnique, régionaliste ou religieuse. Concernant toujours la gestion ressources naturelles du Sénégal, le candidat de Fippu Alternative exige de l’Etat de cesser, tout simplement, le bradage de nos ressources naturelles (pétrole, gaz, zircon, phosphates, fer, or, produits de la mer, etc.) et l’aliénation nébuleuse des biens de notre nation et du foncier. Ce dernier a profité de cette occasion pour demander au chef de l’État sortant de dire comment il a pu passer à côté pour que les ressources naturelles échappent progressivement au peuple sénégalais. Ce qu’il considère comme une « négligence coupable », intéressée ou simplement d’une « incompétence inadmissible afin que nous puissions rectifier le tir », de façon irréversible. M. Camara s’est également érigé en défenseur du privé en exigeant de l’Etat d’accorder plus de respect et de considération pour les entrepreneurs nationaux, dans tous les secteurs, en réunissant les conditions de leur participation consistante et gagnante à la réalisation de la commande publique. Mais aussi, il a promis de mettre en place une croissance apte à raboter la pauvreté en soutenant l’entreprenariat national et le réinvestissement des fruits de la croissance au Sénégal. « La prise en compte de la dimension ‘’Environnement’’ dans toutes les politiques publiques constitue la clé pour favoriser le civisme, le sauvegarde du bien public et la défense des intérêts des générations futures », a-t-il réitéré.
Cinq grands maux à éradiquer
Une fois élu au soir du 24 février 2019, à la tête de la haute magistrature du pays, le candidat de la coalition « Fippu Alternative Citoyenne », a décidé avant tout de mettre à terme certaines pratiques. Il s’agit de cinq grands maux que sont l’ignorance, la corruption, le chômage, la pauvreté et l’insécurité qui gangrènent la société sénégalaise. Tout en mettant en place et de façon durable des piliers essentiels, commençant par l’adoption d’une Constitution inspirée des conclusions des Assises nationales et des travaux de la Commission nationale de réforme des institutions avec la séparation des pouvoirs, l’indépendance de la justice, la sécurisation du dispositif électoral, la réduction des pouvoirs du président de la République qui ne sera plus chef de parti et les modalités de dévolution du pouvoir et d’exercice des mandats, le tout sécurisé avec des clauses d’éternité, en passant par une éducation de qualité et gratuite à tous, l’accès gratuit aux médicaments essentiels et répondant aux besoins des populations les plus démunies, jusqu’à la dépolitisation de l’administration à travers la promotion du mérite professionnel et l’appel à candidature pour les principaux postes et la réalisation des réformes économiques indispensables à la transformation structurelle de l’économie sénégalaise. « Face à la manipulation des institutions à des fins politiques notamment le démantèlement du dispositif électoral transparent trouvé sur place par le régime dans le but de conserver le pouvoir, le seul choix qui nous est laissé est de nous dresser d’un seul bloc et d’adopter la bonne réponse à nos maux, la réponse Fippu », a-t-il conclu.

Idrissa NIASSY/Senpresse.net

 

Source: www.senpresse.net

Communiqué de Fippu Alternative-Citoyenne annonçant Boubacar Camara comme son porte-flambeau à la présidentielle.

Communiqué de Fippu Alternative-Citoyenne annonçant Boubacar Camara comme son porte-...

La coalition et le leader du mouvement « Jengu » désigné conformément à une notation établie par le comité de sélection, invitent à une coalition élargie afin de mettre fin au régime de Macky –

COMMUNIQUÉ DE FIPPU-ALTERNATIVE CITOYENNE
SenePlus publie ci-dessous, le communiqué de Fippu- Alternative citoyenne, daté du 24 septembre 2018, annonçant Boubacar Camara comme son porte-flambeau à la présidentielle.

« A l’issue du processus de sélection du candidat de l’initiative politique « Fippu- Alternative citoyenne » pour la prochaine élection présidentielle de février 2019 et après examen des recommandations d’un comité de sélection composé de hautes personnalités indépendantes et d’un jury d’honneur mis sur pied à cet effet, le directoire de « Fippu », réuni le dimanche 23 septembre dernier, a désigné Boubacar Camara, leader du mouvement « Jengu », comme son candidat à la future élection présidentielle conformément à une notation établie par le comité de sélection sur la base de dix critères d’appréciation et d’une audition.
Suivant en cela une autre recommandation du comité de sélection, le candidat Boubacar Camara et le directoire de « Fippu » devront poursuivre les consultations en vue d’attirer et de rassembler tous les partis politiques, mouvements citoyens, organisations de la société civile et groupes socioprofessionnels, y compris d’autres candidats déjà déclarés, qui partagent les mêmes objectifs patriotiques de rupture d’avec le système prédateur actuel.

« Fippu » lance à cet égard un appel à tous les mouvements et organisations susceptibles de se retrouver dans le cadre d’une coalition élargie, pour constituer un Front uni comprenant un nombre limité de candidats crédibles et en mesure de mettre fin au régime du président sortant en 2019. »

Source: www.seneplus.com

PRESIDENTIELLE: Boubacar Camara est le candidat de la plateforme «Fippu»

PRESIDENTIELLE: Boubacar Camara est le candidat de la plateforme «Fippu»

La plateforme Initiative politique citoyenne «Fippu» vient rendre public ce vendredi 21 septembre, le nom de son candidat à la prochaine élection présidentielle de février 2019. Trois personnalités étaient en compétition dont l’ancien Directeur Général des Douanes, Boubacar Camara, Serigne Mansour Sy Djamil, leader du Mouvement citoyen pour la refondation nationale Bes Du Niak et le professeur Ibrahima Sylla, leader du mouvement «Lénen ak niénen». Selon exclusif.net la plate forme a choisi Boubacar Camara. Nous y reviendrons.

Source: www.m.exclusif.net